LA RONDE GÉNÉALOGIQUE - CAQUELARD (N° 33) - Classement de sites - Inscrivez le vôtre!
La ronde généalogique permet de naviguer d'une généalogie à l'autre sur ce site grâce à des liens hypertextes.
On peut imaginer aussi qu'un lien redirige vers une généalogie descendante sur un autre site. Quelle belle expérience ce serait !

Cette généalogie descendante est représentée uniquement par mes sosas et les membres s'y rattachant.
Ayant effectué de nombreux relevés (représentant parfois plusieurs dizaines de pages) sur les paroisses des alentours, je n'ai pu ajouter ici ces éventuels rameaux, le lien familial n'étant pas encore pour l'instant prouvé.
Je compte sur vous pour me faire part de vos recherches. Je vous informerai des miennes. -
  courriel 

RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUE
 

MOTEUR GÉNÉALOGIQUE 
Avez-vous eu un Résultat ?

GÉNÉALOGIE REMARQUES
1 Toussaint CAQUELARD , X avec Jeanne DEFRANQUEVILLE

ENFANT(S) DE TOUSSAINT CAQUELARD & JEANNE DE FRANQUEVILLE
1 1 Michelle CAQUELARD, X par CM du 24 février 1692 chez SAGOT; notaire à Gaillefontaine avec François DECORDE, (fils de Nicolas DECORDE et Barbe LEVASSEUR)
 
1 Adrien CAQUELARD , X le 12 octobre 1561 à Compainville avec Perrine MERCADÉ
 
1 Nicolami CAQUELARD , X en avril 1568 à Forges les Eaux avec Cardine YART
 
1 Pierre CAQUELLART, X le 7 juin 1569 à Compainville avec Jeanne MARQUADÉ
 
1 Michel CAQUELAR, X le 15 mai 1579 à La Rosière avec Cardine VATIER ?
 
1 Pierre CAQUELARD, X le 28 août 1643 à Mesnil Mauger avec Jeanne HORCHOLLE
 
1 Nicolas CAQUELARD , X avec Catherine REBOURS

ENFANT(S) DE TOUSSAINT CAQUELARD & JEANNE DE FRANQUEVILLE
1 1 François CAQUELARD, X le 22 février 1683 à Gaillefontaine avec Gabrielle PSALMON, (fille de Jacques PSALMON et Dolie de BEAUVAIS)
1 2 Nicolas CACQUELARD , X le 22 novembre 1683 à Gaillefontaine avec Catherine RENAUT, fille de Robert RENAUT et Catherine MAISNÉ)
 
1 Pierre CAQUELARD , X avec Jeanne CUEL

ENFANT(S) DE TOUSSAINT CAQUELARD & JEANNE DE FRANQUEVILLE
1 1 Jacques CAQUELARD, X le 27 janvier 1693 à Compainville avec Madeleine COCAIGNE, (fille de Gabriel COCAIGNE et Jacqueline LUCAS)
 
1 Jean CAQUELARD, X le 4 août 1693 au Fossé avec Charlotte BOULOGNE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
I 1 Antoine CAQUELARD (N° 548) (voir ADSM, série 2H 351)
 
II ENFANT(S) DE ANTOINE CAQUELARD
1 1 Pierre CAQUELARD (N° 264), X vers 1710 (Saint Saire, Gaillefontaine) avec Françoise VIEUXBLED (N° 265))
 
 
III ENFANT(S) DE PIERRE CAQUELARD & FRANÇOISE VIEUXBLED
1 1 1 Antoine CAQUELARD (N° 132), Herbager, + > 1774, X le 14 Février 1730 (en présence de Antoine CALLOU, Pierre LE LONG, Samuel BIT, Abraham MORUEL) à Saint Saire avec Anne CRUEL(LE) (N° 133), + le 8 Mars 1759 à Saint Saire
1 1 2 Pierre Firmin CAQUELARD, + le 29 Mars 1715 à Beaussault
1 1 3 Françoise CAQUELARD, ° (Bapt) le 15 Mai 1716 à Beaussault (PA:........, MA:.........), + le 28 Mars 1717 à Beaussault
Non filiatif
 

IV ENFANT(S) DE ANTOINE CAQUELARD & ANNE CRUEL
1 1 1 1 Guillaume CAQUELARD (N° 66), Marchand (Maître) Chandelier demeurant rue Eau de Robec, ° (bapt) le 21 Mai 1741 à Saint Saire (PA: Guillaume BLOQUEL, MA: Geneviève BOURDET femme CROISIER), + le 7 Fructidor an 4 à Rouen, X le 29 août 1774 à Rouen (Saint Jean) avec Catherine LECONTE (N° 67), demeurant rue Ecuyer (paroisse Saint Jean), ° (bapt) le 22 Octobre 1752 à Ivry la Bataille (Saint Martin) (PA: Pierre LAMY, MA: Catherine BELHOMME fille d’Henry) (fille de Joachim LECONTE (N° 134), Maître serrurier et dame Marie BELHOMME (N° 135)) de la paroisse de Pacy sur Eure. - Lors de son mariage, la mariée reçoit, à titre de dot, de son oncle en loy, Georges Thimothée BELLEFONTAINE marchand à Rouen demeurant paroisse Saint Vigor, 1600 livres composé de 1000 livres d'argent comptant et 600 livres de meubles (chambre garny et son lit fourny ou à son choix la somme de 600 livres), linges, hardes et accomodements, bagues et joyaux ou pareillement à son choix la somme de 300 livres. Ont signé: Guillaume CAQUELARD, Catherine LE COMTE, Monique LE COMTE, Georges Thimothée BELLEFONTAINE, Pierre CAQUELARD, FLEURY CAQUELARD, Marie BELHOMME, veuve LECONTE, Françoise de BELLEMARE, ASSELINE, Janne LE PORGEUX, PALLIN)
1 1 1 2 Pierre CAQUELARD, ° (Bapt) le 5 Avril 1733 à Saint Saire (PA:........, MA:.........), + an IV à Rouen à 63 ans, X le à avec Anne FLEURY, X le 26 avril 1763 à Rouen (Saint Denis) avec Marie thérèse BREARD, (fille de Antoine BREARD et Catherine ROBERGE)
1 1 1 3 Antoine CAQUELARD, ° (Bapt) le 6 Février 1735 à Saint Saire (PA:........, MA:.........), X le 13 Août 1760 à Saint Saire avec Geneviève CAQUELARD (fille de François CAQUELARD et Marie PLAISANT) * Dispense G6190 au 4 ème et 4 ème degré
1 1 1 4 Charles CAQUELARD, ° (Bapt) le 19 octobre 1738 à Saint Saire (PA: Charles LE VACHER, MA: Marie Anne PETIT)
1 1 1 5 Antoine CAQUELARD, ° (Bapt) le 22 Janvier 1731 à Saint Saire (PA:........, MA:.........), (est-il + < 1735)

 
 
V ENFANT(S) DE GUILLAUME CAQUELARD & CATHERINE LECONTE
1 1 1 1 1 Pierre Guillaume CAQUELARD, ° (Bapt) le 27 Novembre 1775 à Rouen (Saint Maclou) (PA: Pierre CAQUELARD, Passementier, MA: Marie BELHOMME)
1 1 1 1 2 Anne Catherine CAQUELARD (N° 33), Chandelière, ° (bapt) le 22 Avril 1779 à Rouen (Saint Maclou) (PA: Georges Thimothée BELLEFONTAINE, MA:Anne FLEURY femme de Pierre CAQUELARD), + > 1859, X le 11 Fructidor an 4 à Rouen avec François Bruno LAISNÉ    (N° 32), Marchand Tapissier et Frippier, ° (bapt) le 7 Septembre 1755 à Rouen (Saint Maclou), (PA: François LEFEBURE, MA: Catherine TEINTURIER femme HERAMBOURG), + < 1859 (fils de Jean (Baptiste) LAISNé (N° 64), Bourgeois de Rouen et Marchand Tapissier et Frippier et Madeleine Susanne TASSEL (N° 65))
1 1 1 1 3 Ambroise Nicolas CAQUELARD, ° (Bapt) le 5 Avril 1780 à Rouen (Saint Maclou) (PA: MA: Monique LE CONTE de la paroisse de Saint Vigor)
1 1 1 1 4 Victor CAQUELARD, ° 1798
DESCENDANTS DE CETTE FAMILLE DESCENDANTS DE CE NOM SITES WEB SUR CE PATRONYME
     

 

FRAGMENTS GÉNÉALOGIQUES SUR LES PAROISSES SUIVANTES
           
           
Accueil
  

VU SUR ; http://www.paris-normandie.fr/dossiers/zoomdieppe/Dossiers/medecin/medecin.html  (voir article complet)

Le médecin des astronautes est dieppois

François Caquelard, originaire de Dieppe, est le seul Français médecin d'équipage à préparer le vol de Claudie Haigneré. Rencontre.
A 34 ans, le Haut-Normand François Caquelard est le médecin attitré de la cosmonaute française Claudie Haigneré. Aprés avoir veillé à sa longue préparation, en Russie et en Allemagne, à l'agence spatiale européenne, le médecin et scientifique, suivra depuis Moscou son séjour dans l'espace


Une paire de valises à peine défaites, un billet pour Moscou dans la poche: François Caquelard s'apprête pour la énième fois à rejoindre la capitale russe où il peaufinera le vol de Claudie Haigneré, unique astronaute française et européenne à avoir touché l'espace. Elle décolle le 21 octobre, dans le cadre de la mission Andromède.
Solide sportif au regard aussi déterminé que son cursus est pointu, le jeune père de famille né à Dieppe aura auparavant réalisé un crochet par Marseille, le temps d'embrasser ses proches. "Les avions, c'est pas vraiment ce que j'aime le plus..."confie-t-il.

A 34 ans, le brillant docteur vit "un second rêve de gosse": médecin des astronautes ! Détaché par l'institut de médecine et de physiologie spatiale (Medes) auprès de l'agence spatiale européenne (ESA), précisément au corps européen des astronautes à Cologne (Allemagne), le Haut-Normand reconnaît être "un aventurier de la science dans l'âme, un homme de terrain et pas de bureau".

Soutien à la famille


François Caquelard est un maillon essentiel dans cette aventure humaine. Celle de ces élites qui tentent de percer les mystères de l'organisme biologique, à des centaines de kilomètres du plancher des vaches. Depuis la première mise en orbite de Jean-Loup Chrétien, le 24 juin 1982, ils n'ont été que trois Français, lui compris, à gérer au plan médical nos astronautes retenus pour entrer dans l'Histoire européenne.

"Une partie de mon travail consiste à analyser et valider les protocoles de recherche, notamment médicaux, auxquels Claudie Haigneré sera soumise dans la station internationale (ISS). J'étudie les résultats des tests (réaction à la centrifugeuse, etc) pendant sa longue période de préparation. Lorsqu'elle sera dans la station, je serai derrière ma console, au centre de contrôle de Moscou, pour assurer une régulation médicale. Pendant son séjour, mon rôle sera aussi d'apporter un soutien à sa famille".

En poste depuis janvier, il n'en dira pas plus sur la batterie d'examens et la condition physique de sa "patiente": "Je suis son médecin attitré. Comme tout praticien, je suis tenu au secret professionnel. La confiance et la confidentialité priment" rappelle François Caquelard.

Jusqu'au pied de la fusée

"Interface entre l'ESA et les plus grands experts russes en médecine spatiale", le médecin normand et polyglotte (anglais, allemand, russe) accompagnera l'astronaute jusqu'au pied de la fusée, à Baïkonour (Kazakhstan). "Chacun à sa place" répond le spécialiste de l'homme en environnement extrême, lorsqu'on lui demande s'il est frustré de ne pas être du voyage.

"Une mission, c'est avant tout un travail d'équipe. Des dizaines de gens la préparent. J'en suis l'un des rouages. Mon devoir est d'assurer au maximum la sécurité de l'astronaute française. J'assisterai à son atterrissage à bord d'un hélicoptère, dans les plaines kazakh. Je serai l'un des premiers à l'accueillir. Ensuite, nous étudierons tous les résultats".

Nouvelle pléiade de tests et d'analyses en perspective pour ce Haut-Normand à qui la vie sourit. Comme les étoiles au petit prince de Saint-Exupéry, voyageur éternel d'une autre époque.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A COLOGNE, GUILLAUME LEJEUNE


LIRE AUSSI
Du Lycée de Forges à l'université de Rouen

Aîné d’une fratrie de quatre enfants, François Caquelard patine ses culottes sur...

Aîné d’une fratrie de quatre enfants, François Caquelard patine ses culottes sur les bancs du collège Françis-Yard de Buchy. Après un bref passage au lycée de Forges-les-Eaux, il entre à Corneille (Rouen), puis intègre la faculté de médecine, qu’il quittera en 1992. François y laissera aussi le souvenir d’un étudiant-leader qui n’a pas sa langue dans sa poche...

Le futur médecin des astronautes - son titre actuel - part ensuite à Marseille pour se spécialiser dans la recherche en environnement extrême. C’est sur les rivages de la Méditerranée que le plongeur termine son cursus: doctorat en médecine et doctorat en sciences - neurophysiologie. Il a 30 ans...
"La performance, c’est d’avoir assuré les urgences et les études de front" dit-il.

Entre-temps vient la période du service militaire. Etape obligée pour espérer réaliser sa vocation, il part à Brétigny-sur-Orge, où sont passés la plupart des pilotes d’essais et des astronautes de l’Hexagone. A 26 ans, il met ses recherches au profit du Cerma, le centre d’études et de recherches en médecine aéronautique et spatiale.

Reconnu dans le milieu de la médecine en environnement extrême, François Caquelard participera plus tard, pour la Comex, à la première simulation européenne de très haute altitude, dite Everest 97."Une aventure scientifique hors du commun" dont certains résultats bénéficieront à la recherche contre les insuffisances respiratoires.

"Aujourd’hui, on se pose la question de l’utilité de l’Homme dans l’espace. J’estime qu’en dehors des retombées aux industries spatiales, c’est un investissement pour l’avenir, même si cela coûte très cher" affirme-t-il. Où il est question de "challenges technologiques: on s’aperçoit qu’en microgravité, l’Homme s’approche comme un modèle de vieillissement. L’ostéoporose est un exemple de modification. Il y a là une réflexion commune entre la Terre et l’espace. La recherche spatiale a également permis de miniaturiser l’échographie".


http://membres.lycos.fr/abaillon/dat16.htm

CAQUELARD, Jacques
Famille:
Conjoint:
DURON, Aliette
Parents:
Père: DURON, Henri Paul
Mère: GUIRAL de TRANQUALYE, Marie Christine
Enfant(s):
CAQUELARD, Florence
CAQUELARD, Arnaud
CAQUELARD, Marie-Alix
CAQUELARD, Paul Henri
CAQUELARD, Axel

Doctrine moderne et Cour de Cassation (13/2/1834, arrêt Caquelard) : les droits réels ne sont pas limitativement établis : le principe de la liberté contractuelle n’empêche pas de créer des droits que la loi d’interdit pas. Le problème est alors celui de la qualification et de ces conséquences pratiques notamment l’opposabilité


Sommaire
... peintre ; _ Jean Raison, Louis Chastenay, Pierre Mérieu, fondeurs de lettres ;
_ Jean Péruze, arquebusier ; _ André Bassot, Jean Caquelard, Antoine Merlin ...
www.archives-lyon.fr/fonds/cc/006.htm - 101k - En cache - Pages similaires