LES FRANCS-ARCHERS

28 avril 1448:  institution du corps des francs-archer pour compléter les compagnies d'ordonnances

L'EQUIPEMENT
Le franc-archer était armé d'une sallade de guerre, dagues plus longues que les coustillers et tranchant comme "rasouers", espée longue à 2 mains, arc d'if de 6 pieds de haut et 18 flêches empennées de plumes longues de 4 palmes 1/2. Le bouclier était recommandé.
Sous Louis XI, le franc-archer était habillé de jacque (petit vêtement serré à la taille), boutonné et lacé par devant laissant voir les mailles à la manche et sur les cuisses (ceux qui portaient des brigandines pouvaient les conserver, mais devaient les changer dés la première occasion).
La livrée royale était verte et blanche sous Charles VII et rouge et blanche sous Louis XI

Le jaque
L'épée à 2 mains
La dague
La salade (heaume ou casque)
L'arc de 6 pieds et la trousse
Le hoqueton
5 livres
2 livres et 5 sous
14 sous
4 livres
1 livre
18 ou 19 sous
EN 1472
La salade sans visière
Le bonnet sous la salade
Le gorgerin
La brigandine avec garde bras
Le hoqueton de dessus
Le hoqueton de dessous
L'arc
12 cordes
18 flèches
L'épée à 2 mains
La ceinture
La dague avec couteau
Le cheval
20 sous
16 deniers
12 sous
6 livres et 10 sous
20 à 30 sous
10 sous
7 sous
2 sous
5 à 8 sous
18 sous
12 à 16 deniers
14 sous

Devant les désastres causés par la supériorité des archers anglais, Charles VI établit dés 1411 des confréries d'archers pour la garde des principales villes du royaume.
Le 26 mai 1446, Charles VII institua quinze compagnie d'ordonnances dont les archers à cheval qui en formaient la moitié. Puis le 28 avril 1448, pour compléter les compagnies d'ordonnance, on créa la milice des francs-archers.
Beaucoup de privilèges et exemptions d'impôts divers (exempt de guet, taille, gabelle, aides dispensées aux gens de guerre) furent accordés à cette nouvelle milice, ce qui explique que de gros négociants et puissants hommes d'affaires se mirent dans les rangs afin d'intégrer ce nouveau corps.
Payé par le roi, le franc-archer devait s'équiper à ses frais.
Les francs-archers furent d'abord choisis par les officiers royaux  de chaque élection (en l'occurrence les prévots), et dés 1485, par les habitants de chaque paroisse qui devait fournir un équipement complet.
Les montres et revues montraient que de jeunes nobles s'y enrôlaient comme volontaire.
En 1481, le roi fit abatte le corps des francs-archers, conservant en réalité ceux de Normandie et quelques hommes d'élites dans chaque province.

Il y avait en 1448 ; 8000 francs-archers, en 1469, 16000 francs-archers.

Accueil Accueil Roman - Synopsis
Accueil "généalogie"
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!