ABBAYE DE BEAUBEC 2H355 - par François LAISNÉ Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

17 octobre 1521 opposition faite par l’abbaye au decret de 6 acres de terre pourquigny par Antoine Maillard sur Massiot lecomte borné d’un coté terres de l’abbaye d’autre coté Pernot Tassez et le sieur de Roncherolles au moulin de Glatigny d’un bout Jean de Grouchy et Jean de Rathieuville 

 

 


 

en 1753 les réputés Pierre Laisne, vu autre piece de terre aussy en nature de labour contenant une acre environ faisait partie de 4 acres qui furent à Pierre Laisne, le dit acre bordé de f. et de Pierre Fleury a cause de 3 acres de surplus d’autre coté et d’autre bout Jean Leroux Francois Levasseur representant a droit de fief Jean Laisne,fils de Jean qui était fils de Thomas défunt Les representants Thomas Laisne pour une autre piece de terre aussi en  nature de labour contenant 6 acres et demi environ a prendre dans une piece de 20 acres environ sise au Bosc Sachon sus dit pres de Roncherolles. La dite piece bordée : D’un coté les representants de la veuve Sagot qui etait au droit de Thomas Blondel le sieur Le Boullanger au droit du dit Blondel. 

…….. a continuer…….

 



4 aout 1747 Aveu de Charles Nicolas Guillaume Lucas, ecuyer beaufrere de Cacqueray) fils ainé et principal heritier de feu Guillaume Lucas une piece de terre de 2 acres environ en labour d’un coté a hovier le chemin tenant de Roncherolles au hamel de poste autre coté à l’occident le sieur Noel Lefort au droit du sieur Che..te et le sieur Ribart pretre D’un bout au septen… Le sieur Ribart et les filles heritieres Guillaume Pinel de la matrais D’autre bout au midi Nicolas Gruchy fils d’Antoine  Autre piece…………….. ……..piece de terre provient de Robert Thierree suivant son aveu a la dite abbaye le 3 aout 1649 et autres aveux de Jean Thierree du 11 juillet 1630. Autre piece de terre en labour de 7 acres. Cote au midi representant du sieur de Roncherolles et de Nicolas Gruchy Au coté septentrion monsieur le marquis de Sommery au droit de Toussaint Dubosc et Adrien Floquel. D’un bout Laurent Moy cf tenant. Autre bout a l’occitant les mineurs Noel Regnard au droit du seigneur De Landreanne,ecuyer,pour lequel pice de terre je dois et confesse devoir A mescl seigneurs de vente seigneuriale par chacun a la somme de 21 sols, laquelle piece de terre provient de Nicolas Thierree,fils de Jean suivant aveu du 5 janvier 1580 et autres aveux de Jean Thierree du 5 juillet 1553. ……………………………………………………………………….. 




26 octobre 1748 aveu de Louis et Louis fils Carpentier de 3 acres de terre à Roncherolles au lieu dit nommé « vallée du bec » bornée d’un coté les sieurs de Liffremont sy debenne autre coté Jean Laisne dit Colin et autres d’un bout le sieur Thierree autre bout le sieur Antoine Houache les 3 acres font partie de 4 acres provenant de Guillaume Thierree demeurant à Liffremont pour 5 ares par an 3 acres a droit de fief faite par Jean Laisne demeurant à Bosc Bordel hameau de Forgettes fils et heritier de Nicolas Laisne ………………………………………………………………………………….


26 aout 1741 aveu Jean Louis Carpentier a noble seigneur messire Louis de l’Estandart,chevalier seigneur de Liffremont et autres lieux Tient une piece de terre en labour assise au triage de la folie Paroisse de Roncherolles bornée D’un cote la fonte des passon tendant de l’eausse a Rondillon D’un cote le tenant a cause de ce qu’il le tient a fief de Jean Laisne dit Lucien D’un bout le seigneur a cause du bois de la seigneurerie D’autre bout tour Le roux fut attave de Jean Laisne dit Colin, Pourquoi je ne dois pour de rente seigneuriale a nous dit seigneur mais seulement De fiefs…… au …… laquelle piece d’aberre m’a été frappé par Jean Ste Brunelot ayant épousé Marie Laisne,fille de Jean, moyennant 50 sols de rente fonciere par contrat passé Devant maitre Lefebvre notaire a la Ferte et Buchy le 5 decembre 1729.




aveu liasse 37 Louise Anne Barbier veuve de Pierre Fleury et Pierre Fleury fils


aveu 24/5/1584 de Pierre Lainay fils de Thomas Laisne de 4 acres de terre en labour borné d’un cote et d’un bout : lui d’un cote Guillaume Thierree d’un bout :Guillaume Blaise




aveu du 20 avril 1581 de 6 acres et demi sise au Bosc Bushon borné D’un cote : Thomas Blondel et messire de Bostencourt

D’un cote lui tenant D’un bout messire Thomas Lemaitre D’un bout Francois Lainay et Jean Leroux sur les bois. Aveu du 12 juillet 1519 de Jean Lainay de 2 acres et demi de terre assis en herbois D’un cote Etienne Carlier D’un coté Thomassin Anouyaux D’un bout Nicolas Langlois D’un bout Palais Lainay 


Aveu……….acre moitié de 2 bouts lui prenant D’un coté et d’un bout Toussaint Duval D’un bout le dit Anouyaux et Thomassin Lainay


aveu 15 juillet 1519 par lequel Marin Lainay demeurant à Forgette, paroisse de Mauquenchy 


Aveu 8 mai 1525 de Thomassin Lainay une acre de terre sise au Bosc Cachon borné D’un cote le sieur de Vimont D’un cote Thomassin Anouyaux De 2 bouts Jean Lainay


aveu du 2 juillet 1557 aveu de Thomas Lainay de Forgettes de 6 acres ½ de terre labourable dans laquelle Pierre Jacques Desmarest,ecuyer aussy des terres relevant de l’abbaye borné : d’un coté Jean Blondel Jean Delamote et de Vimont et les bois Jean Maillard d’un coté luy prenant de Nicolas Lemarie d’un bout Jean Leroux et des hoirs Jean Maillard. 


30 octobre 1568 aveu de Thomas Lainay de 4 acres de terre en labour borné : d’un cote des chemins de chassemarée d’un coté messire Robert Goulle d’un bout Toussaint du Coal d’un bout Jean Blaize 

NB carte a voir


16 octobre 1707 aveu dont est porteur Nicolas Pinel 
NB cet aveu n’est pas controlé

De noble dame Elisabeth Charlotte de Charlet veuve de defunt messire Jean Louis de L’Estandart de son vivant chevalier seigneur des fiefs terres et seigneuries de Roncherolles et Quenouville ayant la garde noble de demoiselle Charlotte Francoise de l’Estandart, fille mineure du dit defunt et demoiselle Marie Elisabeth de l’Estandart, fille ainé et majeure de L’ordonnance et jouissant de ses droits.Nicolas Pinel cordonnier demeurant en la paroisse De Buchy, fils unique et heritier de defunt Pierre Pinel qui était fils de Pierre tient et advoue tenir de ma dite dame et demoiselle en leurs dites qualités, a cause de leur dit fief de Quenonville, c’est a savoir une maison masure lieu et heritage.


Aveu avril 1704 Francis Leroy

 

 

 

Accueil Accueil Roman - Synopsis
Accueil "généalogie"