LA RONDE GÉNÉALOGIQUE - de TOURNEBU (fragments généalogiques) Classement de sites - Inscrivez le vôtre!
La ronde généalogique permet de naviguer d'une généalogie à l'autre sur ce site grâce à des liens hypertextes.
On peut imaginer aussi qu'un lien redirige vers une généalogie descendante sur un autre site. Quelle belle expérience ce serait !

Je compte sur vous pour me faire part de vos recherches. Je vous informerai des miennes. -  courriel 

GÉNÉALOGIE REMARQUES
 1 Jean II PEVREL (appelé aussi Thomas dans la généalogie effectuée par François de PEVREL, son descendant et repris par les généalogistes du Roi, d'Hozier), Escuyer, Sgr d'Offranville, fief du Porquet assis à Varengeville, Robertot et Hautot sur Dieppe. Lieutenant de la compagnie d'hommes d'armes du comte de Tancarville, s''illustrant du coté des anglais, il reçut en récompense du Roi d'Angleterre en 1448 les fiefs du Porquet et de Varengeville, X avec Thomasse de TOURNEBU (dite fille de Jean de TOURNEBU) - Mais dans les Cahiers de Dom Lenoir  ( 104mi 74 page 263), il est mentionné : Mandement du 9 septembre 1420 concernant Damoiselle Thomasse de TOURNEBU veuve, de tous les héritages pour la terre de Bémécourt, elle est dite fille de défunt Billart de TOURNEBU, chevalier de présent femme de Robert de CAUX écuiier demeurant à Saint Martin les Buneaux près d'Harfleur vidimé le 27 mars 1424
Billart = Robillart = Robert je suppose
 
 
 
1 Marie de TOURNEBU (généalogie Agnès de PLACE), X 1475 avec Jean LAISNE  
 
I Guillaume de TOURNEBU, attaché à la personne du duc Robert Ier X avec Adda  
 
II ENFANT(S) DE  GUILLAUME DE TOURNEBU & ADDA
1 1  Guillaume (ou Girard) de TOURNEBU, figure en 1083 dans une charte en faveur de Sainte Trinité de Caen
 
 

 III ENFANT(S) DE GUILLAUME DE TOURNEBU
1 1 1 Simon de TOURNEBU,
1 1 2 Thomas de TOURNEBU X avec Idonie (une autre généalogie donne Philippe TESSON)
1 1 3 Guillaume de TOURNEBU, évèque de Coutances
1 1 4 Richard de TOURNEBU,

 
 
IV ENFANT(S) DE THOMAS DE TOURNEBU & IDONIE
1 1 2 1 Jean de TOURNEBU, Chevalier banneret, sgr du Bec Thomas, de Marbeuf et baron de TOURNEBU
1 1 2 2 Guillaume de TOURNEBU, sgr de Marboeuf, puis à la mort de son frère Jean sgr du Bec Thomas et baron de TOURNEBU
1 1 2 3 Amaury de TOURNEBU, sgr de Saint Salpice 
1 1 2 4 Robert de TOURNEBU,

ENFANT(S) DE RICHARD DE TOURNEBU 
1 1 4 1 Lucas de TOURNEBU, Sgr de Villers
 
 
V ENFANT(S) DE GUILLAUME DE TOURNEBU
1 1 2 2 1 Jean de TOURNEBU, sgr du Bec Thomas et baron de TOURNEBU, X le à avec Isabeau de BEAUMONT-SUR-OISE (fille de Thibault, sgr de Luzarches dernier comte de Beaumont sur Oise et Isabelle LE BOUTEILLER de Senlis)
1 1 2 2 2 Richard de TOURNEBU, sgr de Marboeuf
1 1 2 2 3 Robert de TOURNBU, sgr de Marbeuf - > se fondit dans la maison d'ACHÉ
 
 
VI ENFANT(S) DE JEAN DE TOURNEBU & ISABEAU DE BEAUMONT
1 1 2 2 1 1 Guy de TOURNEBU, X le à avec Jeanne CRESPIN (fille de Jean I CRESPIN, sgr de Thury, Lisors et Dangu et Jeanne TESSON BERTRAND, dame de Thury) voir CGHN 1982 p 241
 
 
VII ENFANT(S) DE GUY DE TOURNEBU & JEANNE CRESPIN
1 1 2 2 1 1 1 Jean III de TOURNEBU X le à avec Jeanne I COMIN (fille de Jean COMIN, sieur de la Londe
1 1 2 2 1 1 2 Robert de TOURNEBU, X avec Jeanne d'AUVILLIERS
1 1 2 2 1 1 3 Jeanne de TOURNEBU, X avec Jean du GAILLOU, Sr de Beuzeville
 
 
VII ENFANT(S) DE JEAN DE TOURNEBU & JEANNE COMIN
1 1 2 2 1 1 1 1 Robert II de TOURNEBU, X le à avec Jeanne II COMIN
1 1 2 2 1 1 1 2 Pierre de TOURNEBU, Xa avec Beatrix de LA ROCHEGUYON, Xb avec Jeanne de SAINT JEAN, nièce de Bertrand du GUESCLIN, 
1 1 2 2 1 1 1 3 Jeanne de TOURNEBU, X avec Pierre de LA HEUZE dit Hector, Sieur des Ventes
et de Bellencombre, (fils de Robert II de LA HEUZE)
 
VIII ENFANT(S) DE ROBERT DE TOURNEBU & JEANNE COMIN
1 1 2 2 1 1 1 1 1 Robert de TOURNEBU, Sieur de La Vacherie, X avec Marie de PALLEAU
1 1 2 2 1 1 1 1 2 Catherine de TOURNEBU X le à avec Guillaume de BIGARS capitaine, et compagnon d'armes de LA HIRE (fils de Guillaume de BIGARS)
 
 
IX ENFANT(S) DE ROBERT DE TOURNEBU & MARIE DE PALLEAU
1 1 2 2 1 1 1 1 1  Jean de TOURNEBU,  Sieur de La Vacherie, puis baron de TOURNEBU, Bec-Thomas, Echanson du Roi, (fils de l’un des deux), Xa 1403 avec Alix POIGNANT, Xb 1430 avec Marie de MAILLOC, dame de Feugeray et Livet
 
   

X ENFANT(S) DE JEAN DE TOURNEBU & ALIX POIGNANT
1 1 2 2 1 1 1 1 1 1 Jean de TOURNEBU, baron de TOURNEBU, X avec Jeanne de FONTENAY
1 1 2 2 1 1 1 1 1 2 Robert de TOURNEBU, X avec Guyonne de LA HAYE, Baronne de Coulances, Veuve de Raoul BRETON, (fille de Hue de LA HAYE, Sgr de Coulonces et Luce de FEUGEROLLES)
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 Pierre de TOURNEBU, sgr de La Vacherie, X 1462 avec Jeanne LOUVET, fille du Baron de Livet d’où Jean et Thomas (voir Dom Lenoir)

 
 
XI ENFANT(S) DE JEAN DE TOURNEBU & JEANNE DE FONTENAY
1 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 Alix de TOURNEBU, X avec Jean de THERE,

ENFANT(S) DE ROBERT DE TOURNEBU & GUYONNE DE LA HAYE

1 1 2 2 1 1 1 1 1 2 1 Louis de TOURNEBU, Baron de Coulonce, X avec Renée de CREUILLY,
1 1 2 2 1 1 1 1 1 2 2 Geffroy de TOURNEBU,  

ENFANT(S) DE PIERRE DE TOURNEBU & JEANNE LOUVET
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 1 Jean de TOURNEBU, Sieur de Livet, X avec Jeanne de BETTEVILLE,
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 2 N. de TOURNEBU, fils
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 3 N. de TOURNEBU, fils
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 4 N. de TOURNEBU, fils
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 5 N. de TOURNEBU, fils
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 6 N. de TOURNEBU, fils
 
 
XI ENFANT(S) DE LOUIS DE TOURNEBU & RENEÉ DE CREUILLY
1 1 2 2 1 1 1 1 1 2 1 1 Jacques de TOURNEBU, Baron de Coulonce

ENFANT(S) DE JEAN DE TOURNEBU & JEANNE DE BETTEVILLE
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 1 1 Jacques de TOURNEBU, X avec Geneviève de PILLOYS,
 
   
XII ENFANT(S) DE JACQUES DE TOURNEBU & GENEVIEVE DE PILLOYS
1 1 2 2 1 1 1 1 1 3 1 1 1 Jean de TOURNEBU, X avec Marie de CROIXMARE
 
 
CGHN N° 10 de 1980 page 136

CGHN N° 12 de 1980 page 261

RGN N° 2 de 1982 page 118

1 Jean II de TOURNEBU, X le à avec Isabeau de BEAUMONT (fils de Thibault de TOURNEBU)

RGN N° 2 de 1982 page 117 d'Auvilliers

1 Robert de TOURNEBU, X vers 1300 avec Jeanne d'AUVILLIERS (fille de Guillaume d'AUVILLIERS, Chev, Sgnr de Auvilliers

RGN N° 2 de 1982 page 118 Crespin

1 Guy de TOURNEBU, X vers 1280 avec Jeanne CRESPIN, (fille de Jean I CRESPIN de THURY et Jeanne TESSON)

RGN N° 8 de 1983 page 157 <LVT

de Bacy??? 3111 (Pont l'Evêque)

 
Guillaume III de TOURNEBU, Sgr de Marbeuf.
Marié le 15 mars 1369 avec Marie PAYNEL, dont

Total: 11 personnes (conjoints non compris).

 
   
Généalogie des TOURNEBU (d’après un document de la fin du 19ème siècle) - communiqué par Rémy BOYER, d'après des documents de famille.

Il est impossible de fouiller les anciens documents de l’histoire de Normandie sans y trouver à chaque pas la Maison de TOURNEBU. Puissante par ses possessions et ses alliances, et établie à la fois dans la Basse et la Haute-Normandie, cette famille a attaché son nom à une foule de chartes des 11ème, 12ème et 13ème siècles, et pris part à tous les grands faits d’armes qui signalent l’histoire de sa province. Ce qui la distingue par-dessus tout, c’est qu’elle est essentiellement militaire à l’époque la plus guerrière. Les TOURNEBU étaient à la conquête de l’Angleterre, à la première croisade et à la huitième, sous Saint-Louis. Ils étaient chevaliers Bannerets sous Philippe Auguste ; on les trouve dans la liste des chevaliers convoqués à l’Ost de Foix, en 1272 ; dans les guerres avec les anglais, aux 14ème et 15ème siècles ; à la défense du Mont-Saint-Michel en 1523.
La paroisse de Tournebu près de Falaise est le berceau de cette famille et le siège de sa principale baronnie. Cependant les TOURNEBU avaient fait très anciennement des établissements en Haute-normandie et donné leur nom au château de TOURNEBU, près de Gaillon. Thomas de TOURNEBU avait ainsi fondé le Bec-Thomas, dans le même pays, au 12ème siècle, et cette terre, jointe à celle de TOURNEBU, formait une baronnie qui fut ensuite séparée en deux baronnies distinctes, celle de Tournebu et celle de Bec-Thomas. Les barons du Bec-Thomas siégeaient à l’Echiquier au 7ème rang du Bailliage de Rouen. Le château de Tournebu était passé à d’autres familles, dès le 15ème siècle.
Le fief de Marboeuf (qui devait le service de cinq chevaliers et était par conséquent d’une grande importance) avait été apporté pour une moitié, à Thomas de TOURNIS, par Ode de TRIE. Guillaume de TOURNEBU, leur fils, en était le seul possesseur, en 1225 ; il était entre les mains de Robert de TOURNEBU, Chevalier, en 1291, et ne sortit de la famille qu’au commencement du 15ème siècle, époque à laquelle Marie de TOURNEBU le porta par alliance à Jean d’ACHÉ, Escuyer, Seigneur de Beuzeval.
Robert de TOURNEBU avait le patronage d’Auvillers, dans l’Archidiaconé d’Auge ; au 14ème siècle Girard de TOURNEBU était Sire d’Auvillers, en 1391.
La Vacherie-sur-Risle était entre les mains de Jean III, Baron de Tournebu et du Bec-Thomas, Gouverneur de Caen, en 1345. Ce fief, confisqué par Henri V en 1421, revint après l’explusion des anglais à Pierre de TOURNEBU II ème du nom.
La terre de Beaumesnil, apportée par Marie PAISNEL, au 15ème siècle, à Guillaume de TOURNEBU, son mari, venait de la Maison de Meulan, et des d’HARCOURT par Marie d’HARCOURT, mère de Marie PAISNEL.
En 1462, Jean de TOURNEBU, Seigneur de la Vacherie, épousa Jeanne de LIVET qui lui apporta la Baronnie de ce nom.
Nous n’avons pas de renseignements assez étendus pour donner ici une généalogie complète. Nous n’avons en particulier aucun détails sur les TOURNEBU établis dans les environs de Falaise et desquels descendent les membres de cette maison, existant aujourd’hui.
Nous nous contenterons donc de relever, dans les mémoires posthumes de Mr LE PREVOST, sur le département de l’Eure, un fragment de généalogie du 13ème au 15ème siècle, qui a pour lui tout à la fois l’autorité de ce savant consciencieux, et celles de M. M. Léopold DELISLE et Louis PASSY qui ont publié ces mémoires.
Nous citerons ensuite, sans prétendre donner leur filiation, quelques uns des personnages principaux que nous avons rencontrés dans nos recherches, et nous finirons par l’indication des sources où nous avons puisé nos renseignements.

Le premier personnage connu de cette famille est :
Guillaume de TOURNEBU, 1er du nom. Mentionné dans une charte de Robert 1er à l’abbaye de Saint Amand, et par conséquent antérieur à 1036. Il eut probablement pour fils un autre Guillaume, II ème du nom, dont on trouve la signature dans une charte de 1083 relative à l’Abbaye de la Trinité de Caen et qui fut vraisemblablement à la conquête d’Angleterre (listes de Thierry et de l’Eglise de Dives).
Guillaume, IIIème du nom : les Mémoires de Mr LE PREVOST citent Simon de TOURNEBU comme étant le petit-fils de Guillaume II ème du nom. Nous trouvons dans le livre noir du chapitre de Bayeux, un Guillaume de TOURNEBU, vivant en 1152, qui remplit la lacune indiquée.
Simon : il nous est connu comme signataire d’une charte de Henri II, en faveur des habitants de Rouen, vers 1170. Il est cité dans le livre noir de Bayeux en 1176.

Thomas (marié à Ode de TRIE, dame de Marboeuf) est fils ou frère de Simon, et est inscrit au Livre rouge de l’Echiquier, en 1172, pour les services qu’il doit et pour ceux qui lui sont dus. « Thomas de TOURNEBU, III milites, et servitium sum XVII », c’est-à-dire « Thomas de TOURNEBU doit le service de trois chevaliers et en a dix-sept à son service. »
Il avait souscrit une charte de Galerau, de Meulan, au Prieuré Saint-Gilles de Pont-Audemer, avant 1153. Nous avons de lui, en outre, deux chartes en faveur de l’Abbaye du Bec, l’une sans date, renfermant plusieurs donations, l’autre de 1181, qui donne à cette abbaye le patronage et les dîmes de Marboeuf. C’est ce seigneur qui doit être le fondateur du Bec-Thomas, auquel il a laissé son nom.

Guillaume, IVème du nom (marié à Agnès d’AUBEVOIE) eut 5 enfants :
- Jean, 1er du nom : il est inscrit au nombre des chevaliers bannerets, sur le livre de Philippe Auguste : « Johannes de Tourneur tenet Baroniam suam, per feoda II militum, en de cotenent XVI feoda, ad sinum, servitium en dimidium ». Il reste de lui plusieurs chartes du 13ème siècle. Il mourut sans enfants, avant 1253, époque à laquelle son frère Guillaume avait hérité de ses biens (on sait que la liste de la 1ère croisade de du MOULIN n’a été dressée que vers le milieu du 13ème siècle, et donc les noms et les armes des familles, à cette époque. Elle doit se rapporter à cette génération, puisqu’on y retrouve : Jean, Guillaume, Robert et Richard de TOURNEBU. Leurs armes y sont données : d’Argent, à une bande d’azur, avec des brisures et des modifications pour les cadets et les diverses branches). Il est Donateur du patronage de l’Eglise d’Autevernes à l’Abbaye de la Trinité du Mont. Rouen confirme à l’Abbaye du Bec, en 1253, toutes les donations de Jean de TOURNEBU. C’est lui probablement qui fonda le château de TOURNEBU dans la paroisse d’Aubevoie.
- Robert et Amoury : tous deux sont signataires de la charte de Guillaume leur frère en faveur de la Trinité du Mont.
- Richard : chevalier, Seigneur d’Aubigny en 1227.
- Jean, IIème du nom (marié à Isabelle de BEAUMONT), baron de Tournebu et de Bec-Thomas : il confirma les donations à l’Abbaye du bec en 1260. Il suivit Saint-Louis en Afrique, en 1270 et fut envoyé à Toulouse en 1308, avec Guillaume de NOGARET, pour informer contre les Templiers. Isabelle de Beaumont apporta au mariage la place de Neuf-Marché en Lyons qui fut échangée, en 1291, par celle et son mari, avec Philippe le Bel, contre les terres de la Londe et de Tourville. Les lettres d’échange sont munies d’un sceau qui représente un chevalier monté sur un cheval caparaçonné et armorié (les sceaux équestres indiquaient les familles les plus puissantes), tenant de la main droite une épée nue, et de la gauche un écu aux armes de TOURNEBU qui sont : d’Argent à la bande d’azur, avec la légende : « T S.Johannis de Tornebuto militis ». Le contre sceau est un écu chargé d’une bande.

Guy de TOURNEBU (Fils de Jean IIème, figure dans un acte de 1292). Marié à Jeanne CRESPIN, fille de Messire Jean CRESPIN, Baron de Tury et de Dangu. (la sœur aînée de Jeanne CRESPIN, Blanche CRESPIN, eut une fille qui fut mariée en 1ère noces à Jacques de BOURBON)
Ils eurent deux fils :
- Jean
- Guillaume, qui fut prêtre
- Cinq autres filles, dont deux furent religieuses

Jean, IIIème du nom (marié à Jeanne COMYN de LA LONDE). Il fut fait chevalier en 1313. En 1345, il était Baron de Tournebu et de Bec-Thomas, Seigneur de la Vacherie-sur-Risle, et Gouverneur de Caen. Il avait pris part à la bataille de Mons-en-Ruelle, en 1304, et aux expéditions de Languedoc et de Gascogne, en 1337 et 1339.
Jean eut un fils : Pierre.

Pierre, 1er du nom (marié en premières noces à Béatrix de la ROCHEGUYON, puis en secondes noces à Jeanne de SAINT JEAN, nièce de Duguesclin, dont il n’eut qu’un fils, Jean, qui mourut otage en Angleterre)
Pierre 1er fut surpris et arrêté par le roi Jean à Rouen, avec Geoffroy d’HARCOURT et ses complices en 1356. Remis en liberté, il fut chargé de la défense de Caen et envoyé prisonnier en Angleterre, après la prise de cette ville. En 1359, il donna au Chapitre de Rouen 200 livres de rente à prendre sur les revenus de sa Baronnie. Il mourut en 1393, après avoir vendu la Baronnie de Tournebu dont le Bec-Thomas faisait alors partie, à Girard de TOURNEBU, sire d’Auvillers son cousin. Pierre 1er du nom avait assisté avec ce dernier et les plus grands seigneurs de la Province aux Etats ¨Provinciaux tenus à Bayeux en 1375.

Jean de TOURNEBU, IVème du nom, Echanson du Roy (Charles V, avant 1450), héritier de Pierre, Seigneur de la Vacherie, près Beaumont, rentra par échange dans la propriété de Tournebu et du Bec-Thomas et en rendit hommage en 1405. En 1406, il vendit à Thomas POIGNANT (père ou frère d’Alix Poignant, sa 1ère femme) la Baronnie du Bec-Thomas qu’il avait obtenu l’autorisation de désunir de celle de Tournebu, pour en former deux Baronnies distinctes. Il siégea à l’Echiquier en 1410, 1424, et 1425, et fut l’un des 119 chevaliers qui défendirent le Mont-Saint-Michel contre les anglais, en 1423. Il fut un des seigneurs donnés en otage pour la rançon de Jean II, Duc d’Alençon.


***
Nous trouvons en outre, entre autres personnages du nom de TOURNEBU :
Guillaume, évêque de Coutances, en 1188.
Monseigneur de TOURNEBU parmi les principaux chevaliers qui reprirent le Fort du homme, dans le Cotentin, en 1366.
Jean de TOURNEBU, Seigneur de Grimbost et de la Motte-Cesny au 14ème siècle.
Guillaume de TOURNEBU, Chevalier qui rend hommage du fief de Graveron, à cause de Marie de GRAVERON, sa femme.
Pierre de TOURNEBU, Chevalier qui rend aveu du même fief en 1404.
Jean de TOURNEBU, seigneur de Beaumesnil et de Marboeuf, en 1476.
Jean de TOURNEBU, seigneur de la Vacherie, qui épousa, en 1462, Jeanne de LIVET, qui lui apporta la Baronnie de Livet. C’est de lui que doivent descendre les TOURNEBU qui habitent encore aujourd’hui les environs de Caen.
La seigneurie de TOURNEBU serait un fief de la Baronnie de Saint-Sauveur en 1528.

Pour les temps postérieurs nous n’avons d’autres renseignements que les recherches de noblesse, mais la famille de TOURNEBU doit avoir conservé des généalogies qui remontent à cette époque.

Extrait de la recherche de Rémon MONTFAULT dans neuf élections de la Normandie à savoir : Lisieux, falaise, Caen, Bayeux, Vire, Avranches, Coutances, Carentan et Valognes :
« Pierre de TOURNEBU, de Livet le Bauvoir (sergenterie de Cambremer, Election de lisieux) ; Noble Geoffroy de TOURNEBU et Louis son frère, de Feuguerolles (sergenterie de Briquesart, election de Bayeux), Nobles. »

Recherche faite dans neuf élections de la généralité de Caen, par jacques de mesmes, Chevalier, seigneur de Roissy, en 1595 et 1599 :
« Jean de TOURNEBU, demeurant à Clécy (sergenterie de St Jean-le-Blanc, election de Vire). Jean de TOURNEBU, fils de Jean, Seigneur des Jardins, ayant en arrêt contradictoire à la cour des aides, le 8 juin 1539, contre les paroissiens de Clécy, y demeurant, a pour enfants Nicolas et Thomas ; Nicolas et Jacques, enfants mineurs de Nicolas et neveux dudit jean, leur tuteur, demeurant à Clécy, vu l’arrêt et leurs titres, jouiront,… »

Recherche de la Noblesse de la Généralité de Rouen, faite de l’an 1666 à l’an 1682, par messire Jacques BARIN, Escuier, Marquis de la Galissonnière :
« Pierre de TOURNEBU, Seigneur de Livet, à Barentin (Election de Rouen) s’est maintenu Noble de race…François de TOURNEBU, seigneur de Livet. Maintenu en 1668. D’argent à la bande d’azur. »

Extrait de la recherche de Noblesse faite dans la Généralité de Caen, par Guy Chamillart, Intendant de cette généralité, en exécution de l’arrêt du Conseil d’Etat du 22 mars 1666 :
« De TOURNEBU, d’argent à la bande d’azur ».

Jean, Seigneur des Jardins (marié à Marie de MÉRÉ) eut deux enfants :
- Jean (marié à Renée de LA CAHIZE en 1578) avec deux enfants :
• Nicolas (épouse Marie PATRY en 1624) qui eut deux fils : Georges (sieur des Jardins, marié à Françoise FRAMORGE en 1658) et Thomas.
• Thomas (véritable filiation)
- Nicolas (marié à Philippine de SAINTE MARIE en 1570) avec deux enfants :
• Pierre (marié à Marguerite de BONS) eut trois fils : Gilles (mort jeune), Guillaume (marié à Marguerite AUBOURG en 1645), Adrien (sieur des Parcs)
• Jacques
Clécy, Election de Vire
Ont obtenu des arrêts en 1539 et 1614. Ont vérifié, par une information faite en la cour des aides, qu’ils étaient de la véritable famille des TOURNEBU.


Indication des renseignements qu’on peut trouver sur les TOURNEBU.

Voir dans l’histoire de Normandie de Du Moulin la liste des Seigneurs qui ont suivi Robert Courte-Heuse à la 1ère croisade où il y a sept TOURNEBU cités avec leurs armes.
La liste des chevaliers Bannerets normands sous Philippe-auguste. La listedes 119 gentilshommes qui défendirent le Mont-Saint-michel en 1423.
Le cartulaire de l’ancien Chapitre de bayeux, connu sous le nom de Livre Noir, Volume 1er, feuilles 43 et 26.
Mémoires posthumes de Mr le Prévost sur le département de l’Eure :
Volume Ier : pages 139,141, 148, 182, 199, 242, 243, 246, 253, 254, 405, 559, 562.
Volume II : Pages 46, 125, 127, 147, 185, 200, 220, 303, 314, 377, 379, 415, 417, 455, 591.
Volume III : pages 63, 64, 74, 76, 100, 125, 155, 166, 170, 174, 256, 266, 295, 308, 317.
Histoire de l’Avranchin, par Desroches. Aux pages : 67, 176, 287, 299, 342.
Histoire du Château et des Sires de Saint-Sauveur le Vte, par léopold Delisle :
Volume Ier : pages 57, 79, 143, 182, 193
Volume II : pages 82, 101, 183, 184, 354.
Rôles normands de la Tour de Londres, par Thomas carte.
Volume Ier : pages 246, 253, 297, 333.
Histoire de l’Ancien évêché de Lisieux, par Mr de Formeville.
Volume Ier : pages 57, 59, 61, 431, 472.
Volume II : pages 360, 378, 380, 394.

Moreri (dictionnaire), Editon de 1759, au mot TOURNEBU, une généalogie de cette famille.
A la Bibliothèque Royale, section des Manuscrits, la Collection Gaignières contient les titres de la Maison de TOURNEBU.
Voir aussi la Roque, Histoire de la Maison d’Harcourt.

 
   

 

Accueil